IADES


Le site I.A.D.E.S, construit à Dourdan sur les terrains donnés par les familles CECCALDI-PAVARD et LEFEBVRE-MINOT

QUI SOMMES-NOUS ?

QUE PROPOSONS-NOUS ?

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Qui sommes nous ?

Haut

Notre histoire

1984 : Création de l’I.A.D.E.S. Inter Association Dourdan Essonne Sud

Association à but non lucratif, régie par la loi du 1er juillet 1901

Le Sud de l’Essonne étant peu équipé en établissements pour personnes adultes handicapées, deux associations locales :

  • l’APAEI Essonne Sud (Association des Parents et Amis d’Enfants Inadaptés)
  • l’AHDC (Association des Handicapés de Dourdan et de son Canton)

Elles décident de s’unir pour parvenir à leur but : créer et gérer des établissements destinés à accueillir des personnes adultes handicapées mentales et/ou physiques. Elles fédèrent autour de cet objectif d’autres forces vives partageant le même désir de servir la cause des personnes handicapées. Cette démarche originale aboutit à la composition particulière de l’I.A.D.E.S., définie dans ses statuts :

  • 4 administrateurs de l’A.P.A.E.I. Essonne-Sud désignés par cette dernière,
  • 4 administrateurs de l’A.H.D.C. désignés par cette dernière,
  • 2 représentants de la famille Pierre CECCALDI-PAVARD, famille donatrice
  • 2 représentants de la famille Georges LEFEBVRE-MINOT, famille donatrice,
  • 1 représentant du ROTARY CLUB de Dourdan,
  • le Maire de Dourdan ou son représentant.
  • 1 personne physique

L’I.A.D.E.S. n’a donc pas d’adhérents mais uniquement des membres, tous bénévoles, qui composent son Conseil d’administration.

Haut

Nos principes

Comme Innovation : l’I.A.D.E.S. a innové en donnant naissance à des jumeaux CAT et foyer de vie. Elle a récidivé en créant « MYOSOTIS », le premier foyer d’accueil médicalisé de l’Essonne. Elle continuera à inventer des solutions adaptées aux besoins à venir.
Comme Imagination, les idées foisonnent que ce soit pour créer un événement ou pimenter le quotidien.
Comme Intégrité ce qui sous-entend impartialité, indépendance et désintéressement des administrateurs : critères incontournables de la bonne conduite de l’Association et d’une saine gestion financière.
Comme Intégration afin que la vie des personnes accueillies ne se limite pas à l’institution mais s’approche de celle de tout un chacun.

Comme Ambition de faire tout ce qui est possible pour remplir au mieux notre mission et non pas d’être « les premiers de la classe ».

Comme Détermination pour convaincre, obtenir l’adhésion de nos partenaires, mener à bien nos projets malgré les difficultés.
Comme Droits et Devoirs : qui dit «droits», dit «devoirs» ; cela implique un respect mutuel entre les personnes accueillies, les professionnels qui les encadrent, les familles, les administrateurs et la communauté des hommes.

Comme Exigence de tous les instants pour veiller à la qualité de la prise en charge, souci du détail au quotidien pour éviter l’enlisement dans la routine.
Comme Emulation non pas compétition pour dépasser l’autre, mais effort pour se dépasser soi-même.
Comme Energie qu’il faut mobiliser, cultiver, stimuler pour avancer sans baisser les bras.
Comme Ecouter et Entendre les différents partenaires : personnes handicapées, familles, professionnels, Département, Région, Etat, afin de nourrir la réflexion qui permet d’avancer.
Comme Ensemble, Equipe : mots-clés à l’I.A.D.E.S. Les administrateurs bénévoles et les salariés conjuguent leurs efforts, animés d’un même élan au service des personnes accueillies.

Comme Solidarité : avec l’ouverture à d’autres associations et personnes de bonne volonté. Avec l’intérêt porté au monde extérieur qui peut se traduire par des actions concrètes de soutien.
Comme Sourire, celui qui fleurit sur les visages quelle que soit la saison et séduit nos visiteurs. Sourire qui ne coûte rien à celui qui le donne mais qui peut être trésor pour celui qui le reçoit.

Haut

Notre fonctionnement

Pour prendre les décisions nécessaires au bon fonctionnement des établissements et à la réalisation de nouveaux projets, Le Conseil d’administration se réunit au moins 4 fois par an.

Chaque année, les administrateurs tiennent leur Assemblée Générale pour rendre compte du travail effectué, présenter les comptes de l’Association et répondre aux questions des adhérents des associations fondatrices (AHDC et APAEI Essonne Sud).

Tous les ans, le Conseil d’administration élit parmi ses membres un Bureau chargé d’exécuter les décisions prises par l’ensemble des administrateurs. Ce bureau est constitué d’au moins 6 administrateurs :

  • 1 président
  • 1 ou plusieurs vice-présidents
  • 1 secrétaire
  • 1 trésorier
  • 1 ou plusieurs membres

Le siège social de l’I.A.D.E.S. est installé au coeur des établissements qu’elle gère. Au quotidien, le directeur d’association, épaulé du chef des services comptable et financier et de l’attachée de direction, veille à la bonne application sur le terrain des décisions du Conseil d’Administration et à la réalisation des projets. Le directeur est le garant du constant dialogue qui doit exister entre l’Association et ses établissements pour maintenir la cohésion, coordonner les actions, concentrer les énergies sur la mission à accomplir, définie dans les statuts de l’I.A.D.E.S. : « promouvoir et mettre en oeuvre tout ce qui peut être nécessaire pour le meilleur développement physique, intellectuel et moral des personnes handicapées en matière d’éducation, de rééducation, d’adaptation, de mise au travail, d’insertion sociale, d’hébergement, d’organisation de loisirs, etc »

Parler + écouter + informer + rendre compte = communiquer

Que proposons nous ?

Haut

Des accueils diversifiés

L’I.A.D.E.S. a créé plusieurs types d’établissements spécialisés offrant des prises en charge différentes pour répondre au mieux aux besoins des personnes adultes handicapées mentales :

  • septembre 1990 : ouverture du C.A.T. “Les Ateliers de l’Ermitage”, qui accueille aujourd’hui 70 personnes reconnues aptes au travail,
  • février 1991 : ouverture du foyer de vie occupationnel, “Les Soleils d’Or”, qui accueille aujourd’hui 58 personnes reconnues inaptes au travail,
  • septembre 1993 : ouverture de deux foyers d’hébergement qui accueillent aujourd’hui 37 personnes travaillant en CAT,
  • septembre 2004 : le foyer d’accueil médicalisé Myosotis ouvre ses portes à 18 personnes polyhandicapées et 12 personnes présentant des troubles de la personnalité.

En septembre 2006, l’I.A.D.E.S. a ouvert Arc En Ciel, centre d’activités de jour pour tous. En 2005, l’I.A.D.E.S. a saisi l’opportunité d’acquérir ce vaste bâtiment situé à proximité des établissements. Réhabilité et aménagé, il est aujourd’hui fréquenté quotidiennement par les résidents des Soleils d’or et de Myosotis. Les très beaux espaces qu’il offre permettent au plus grand nombre de pratiquer et de développer les diverses activités proposées : artisanat, mosaïque, sculpture, musique, motricité… Ce projet est toujours en devenir, bientôt la possibilité de particper à certaines activités sera offerte à ceux qui aimeraient s’y essayer (écoles, maisons de retraite, personnes isolées,…)

L’I.A.D.E.S. et ses établissements sont implantés à Dourdan, ville de 10 000 habitants située au sud ouest du département de l’Essonne. Cette commune entourée par les plaines de la Beauce et les forêts de Dourdan et Rambouillet, offre les avantages de la campagne et de la ville. Dourdan est desservie par l’autoroute A 10, le RER C et par un réseau de cars qui facilite les déplacements transversaux vers Etampes, Orsay, les Ulis, Massy, Rambouillet, etc.

Equipée d’un hôpital, de collèges et lycées, de gymnases, d’une piscine et d’un stade, Dourdan a une vie associative, culturelle et sociale très active. Ce contexte à taille humaine favorise les relations sociales et permet de s’intégrer facilement à la vie locale.

Le site IADES se trouve à l’entrée de la zone industrielle de la Gaudrée, à proximité du centre ville, et d’une grande surface. Il est aussi simple d’aller faire ses courses que de se promener en forêt.

Haut

Un suivi attentif, une gestion rigoureuse et transparente

A la tête de chaque établissement, le directeur définit le projet d’établissement, veille à son application au quotidien et à sa nécessaire évolution. Il est également le garant des moyens qui permettront à chaque membre de son équipe de mettre en œuvre réflexions, projets, actions dans le but de toujours mieux servir les personnes accueillies.

Le directeur de l’Association travaille en étroite collaboration avec tous les responsables qu’ il réunit chaque semaine afin qu’ils puissent s'informer, échanger, coordonner leurs actions. Une fois par an, des rapports de fonctionnement détaillés sont communiqués aux administrateurs de l’I.A.D.E.S.

Chaque année, les budgets prévisionnels de fonctionnement sont soumis aux financeurs (Etat et/ou Conseil Général de l’Essonne) après avoir été préalablement examinés et approuvés par les administrateurs de l’I.A.D.E.S.

Haut

Une volonté d’ouverture sur l’extérieur

Ainsi, les différents établissements de l’IADES mènent leurs projets respectifs. Leur appartenance à une même association et leur proximité géographique les conduit à se rencontrer, à s’enrichir mutuellement : cette volonté de coopération se concrétise aussi bien dans le quotidien (repas, cafétéria, salle informatique, boutique, sous-traitance) que ponctuellement (fêtes, stages, manifestations exceptionnelles, séjours). Cette collaboration dynamise les personnes accueillies ainsi que les salariés.

La Boutique de l’I.A.D.E.S. gérée par l’ ESAT« Les Ateliers de l’Ermitage » est installée au rez de chaussée d’Arc en Ciel, centre d’activités de jour pour tous. Les divers objets réalisés par les personnes accueillies dans les établissements y sont exposés pour être vendus.

Le self, lui aussi géré par les Ateliers de l’Ermitage, accueille chaque midi tous ceux de l’I.A.D.E.S. (travailleurs, résidents, salariés) et fait également table d’hôtes. Si vous souhaitez venir manger avec nous, il suffit d’appeler notre standard deux jours à l’avance pour réserver.

Un esprit d’écoute, de dialogue, et de concertation,

Chaque établissement de l’I.A.D.E.S. est doté d’un conseil de la vie sociale composé de :

  • 3 représentants des personnes accueillies
  • 2 représentants de leurs familles
  • 2 représentants de l’I.A.D.E.S.
  • 2 représentants des salariés

Le directeur ou le directeur-adjoint participent aux réunions qui ont lieu au moins trois fois par an. Les comptes-rendus détaillés de ces réunions sont diffusés aux membres du conseil afin que toutes les personnes concernées puissent être tenues informées des questions posées et des réponses données,
Ainsi chacune d’elles a un droit de regard, peut donner son avis, faire des propositions et obtenir des réponses sur les fonctionnements des établissements.

Les réunions des Conseils de la vie sociale qui font l’objet d’une préparation très rigoureuse, permettent de mesurer le degré de satisfaction des personnes accueillies, et de tenir compte des différentes observations pour faire évoluer les projets.

Les livrets d’accueil de l’I.A.D.E.S. et de ses établissements ont été conçus pour être utiles à tous nos interlocuteurs

  • Ceux qui nous connaissent déjà : les personnes que nous accueillons, leurs familles, les salariés, nos différents partenaires,
  • Ceux qui souhaitent nous connaître.

La pochette « Ensemble avec l’I.A.D.E.S. » permet de fournir une documentation adaptée à la demande. Pour les personnes accueillies, le règlement de fonctionnement de l’établissement ainsi que le contrat de séjour sont remis avec le livret d’accueil.

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Haut

La loi, rien que la loi, toute la loi

  • Les données informatiques concernant les personnes accueillies font l’objet d’un traitement automatisé dans les conditions fixées par la loi du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés.
  • Les données médicales ou autres sont protégées par le secret médical et/ou professionnel auquel sont tenus l’ensemble des personnels sociaux ou soignants ainsi que le personnel administratif ou représentant des autorités habilitées en vertu de dispositions propres.
  • La personne accueillie peut par l’intermédiaire des personnes physiques ou morales ou les autorités habilitées, exercer son droit d’accès et de rectification. Ce droit s’exerce auprès ou par l’intermédiaire du médecin responsable de l’information médicale dans l’établissement ou service ou du praticien habituel pour les données protégées par le secret médical. La demande de communication des informations de nature autres relève du directeur ou du personnel représentant l’autorité habilitée à délivrer ces informations.
  • La communication des documents et données s’effectue également dans le respect des préconisations prévues par la charte des droits et libertés de la personne (voir documents annexés) et selon le cas, dans le respect des mesures prises par l’autorité judiciaire.
  • La personne prise en charge a le droit de s’opposer, pour des raison légitimes, au recueil et au traitement de données nominatives la concernant, dans les conditions fixées à l’article 26 de la loi du 6 janvier 1978.
  • En cas de contestation ou de réclamation, la personne accueillie a la possibilité de contacter une personne qualifiée (voir documents annexés).

Retrouvez les documents nécessaires dans notre rubrique documentation.

Retour

Retour
Aide à la navigation